Le Monde en trois rues / Photographies de Camille Millerand

Le Monde en trois rues / Photographies de Camille Millerand

Vendredi 31 Mars 2017
CRR 93
5 rue Edouard Poisson / Aubervilliers
9h00 Tarifs : Entrée libre

Pendant plusieurs semaines, le photographe Camille Millerand a parcouru les rues de La Haie Coq, des Gardinoux, du Pilier qui composent la cité du commerce de gros à Aubervilliers. Il a photographié ce territoire en mutation dans une démarche documentaire à l’aide d’un studio ambulant monté sur un caddie de supermarché. En empruntant ses rues et chemins à pied pour raconter cette transformation urbaine à l’œuvre sous nos yeux, pour raconter les histoires de celles et ceux qui la vivent. Certains se sont prêtés au jeu du portrait, d’autres se sont confiés.

Ici nous sommes dans la cité du commerce de gros située entre la porte d’Aubervilliers et le Canal Saint-Denis, repartie sur 3 rues qui forment un triangle. Une dizaine d’années auparavant, cette partie de la ville était organisée autour d’entrepôts et d’usines. L’acier, le bois étaient acheminés grâce aux voies fluviales du canal Saint-Denis.

Aujourd’hui, cette partie de la ville est habitée par celles et ceux qui font du commerce. Entreprises d’import-export à destination de tous les continents, porte ouverte sur le monde dans un jeu incessant de camionnettes de livraison ; le tumulte du monde ramené à 3 rues. La fourmilière de l’économie mondiale est installée ici avec ses enseignes et ses milliers d’entrepreneurs, vendeurs, acheteurs ou le commerce décliné dans toutes les langues.

Ils viennent de partout : St Tropez, Marseille, Lyon, Orléans, Pont-Saint-Vincent, Paris, Pays-Bas, Belgique, Angleterre, Allemagne, Pologne Maroc, Sénégal, Sarcelles, Cap Vert, Algérie, Afghanistan… Le Chinois mandarin et le dialecte de Wenzhou sont les langues les plus répandues quand on circule entre les boutiques. Le français, le Kabyle, l’Arabe et le Bambara sont des langues secondaires. Ils ont des âges différents et ils ne parlent donc pas la même langue, sauf celle du commerce, de la vente et de l’achat. Un seul objectif réunit ces hommes et femmes ici sur cet espace de 3 rues : trouver les meilleures collections et les meilleurs produits pour la saison.


Jacqueline Nivard

Jacqueline Nivard, Centre d’études sur la Chine moderne et contemporaine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *