PhotoiiAC 2013

Le concours et l’exposition de photographies de l’Institut Interdisciplinaire d’Anthropologie du Contemporain en partenariat avec les journées doctorales de l’IIAC 2013 « Refaire le(s) monde(s) : espaces et temps du contemporain ». Boris Svartzman a gagné le premier prix du concours en 2011. Voir toutes les photos de Boris Svartzman sur  PhotoIIAC 2011.

Appel à participations

 « We explore photography as a research tool, with associated methodologies, that extends our perceptions if we make skilled and appropriate use of it. »
J. & M. Collier, Visual Anthropology (1967)

Vous êtes doctorant, étudiant en sciences sociales ou photographe en formation ?
Participez à la deuxième édition du concours de photographies PhotoiiAC, organisé par les doctorants de l’Institut Interdisciplinaire d’Anthropologie du Contemporain (IIAC – UMR 8177 CNRS/EHESS). En écho à la thématique des journées doctorales 2013 du laboratoire, ce concours vous propose cette année de « Refaire le(s) monde(s) » en explorant les espaces et les temps du contemporain, qui sont envisagés comme clés d’accès à la contemporanéité en vertu de leur potentiel heuristique et descriptif. Les synergies entre les deux évènements nous permettent de réfléchir, d’une manière critique et réflexive, aux objets, aux méthodes et aux postures du chercheur et du photographe. En continuité avec la première édition de PhotoiiAC, notre concours-exposition souhaite accorder une place centrale à la dimension heuristique de la pratique photographique.

Dans un esprit novateur et fédérateur, la vocation de ce concours biennal est de créer un espace d’interaction inédit entre les mondes de la recherche et de la photographie. C’est aussi l’occasion d’envisager par l’image, la thématique des journées doctorales analysée par écrit et via des présentations orales. Dans cet esprit, des tables-rondes thématiques sont intégrées à la programmation, plus classique, des journées doctorales.

Face à la complexité des mondes contemporains et leurs multiples facettes spatio-temporelles, en quoi l’approche photographique peut-elle aider le chercheur dans son processus de compréhension et de restitution des réalités sociales, tant sur le plan épistémologique que méthodologique ? En quoi la photographie – en tant que procédé d’enregistrement du visible – peut-elle apporter un éclairage nouveau sur des réalités ethnographiques et de l’élargissement des compétences du chercheur ? Comment la posture de photographe change-t-elle la relation avec les enquêtés ? Inversement, comment le photographe mobilise-t-il de manière originale les outils ethnographiques pour rendre compte, au plus près, de l’objet qu’il capture ?

Si la recherche en sciences sociales a longtemps été méfiante vis-à-vis du recours à l’image dans la compréhension des réalités sociales, elle a sensiblement évolué depuis une vingtaine d’années, en interrogeant la manière dont le chercheur peut transposer la photographie dans une perspective de production de sens. Voilà la réflexion au cœur de ce concours : reprenant la question du sociologue Sylvain Maresca (1996), en quoi la photographie peut-elle devenir le « miroir des sciences sociales » ?

Un jury prestigieux et des prix à la clé !
Après le sociologue américain Howard Becker, parrain du concours pour sa première édition en 2011, cette année la place est donnée au photographe italien de renommée internationale Franco Zecchin. Il est également le président du jury qui réunit des photographes de renom dont l’approche photographique entretient une relation inextricable avec les sciences sociales – Valérie Jouve et Marc Pataut – ainsi que des chercheurs de l’IIAC qui envisagent l’image comme objet ou comme outil d’enquête : Sophie Brones, Lynda Dematteo, André Gunthert, Jean-Christophe Monferran, Caterina Pasqualino, Boris Pétric et Monique Peyrière. Ils sélectionneront les trois lauréats du concours, ainsi que les participants dont les clichés seront soumis au vote du public pendant l’exposition. Le choix se fera selon des critères d’originalité et de traitement du sujet, de respect de la thématique et de qualité technique. En décembre 2013, les photographies gagnantes seront exposées sous les verrières de l’atrium du bâtiment Le France, siège de l’École des Hautes Études en Sciences Sociales et de la Maison des Sciences de l’Homme, à Paris.

Vous êtes intéressés ?
Si vous êtes doctorant, étudiant en sciences sociales ou photographe en formation, en France ou à l’étranger…
Rendez-vous à l’adresse suivante pour lire l’argumentaire détaillé des journées doctorales dont le concours se veut le prolongement sur le plan visuel : http://www.iiac.cnrs.fr/spip.php?article561, et consultez le réglement
Après avoir pris connaissance des conditions de participation, envoyez une série de deux à cinq photographies à l’adresse suivante : photoiiac2013@gmail.com, avant le 15 octobre 2013. Les clichés doivent être accompagnés d’un texte explicatif d’une page maximum et respecter le format indiqué dans le règlement du concours.


Jacqueline Nivard

Jacqueline Nivard, Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.