Family stuff, photos de Huang Qingjun

La série Family Stuff a commencé en 2003 avec une commande du magazine Chinese National Geography. Il s’agissait pour Qingjun Huang d’aller photographier quatre familles dans trois provinces chinoises de l’est, et en Mongolie. Désireux de s’investir davantage dans son sujet, il a réussi à convaincre des gens qui n’avaient jamais été photographiés de sortir de leur maison tout ce qu’ils possédaient et de poser pour lui au milieu de leurs biens. Il a ainsi rencontré 35 familles issues de régions et de milieux très divers. Passer du film 120 mm à la chambre photographique 8 x 10 lui a permis de s’approcher de ses modèles, mais aussi de leurs objets personnels et de leur relation à l’habitat. Sa démarche a été généralement bien acceptée, et on peut saluer la persévérance de celui qui envisage de retourner chez les gens qu’il a photographiés pour voir comment, en dix ans, leur situation a évolué. « Les objets domestiques en disent long sur le niveau de vie réel des Chinois », dit-il, et la place que tient la télévision ne lui a pas échappé. En montrant ainsi à l’objectif ce qu’elles possèdent, ces familles apportent la preuve que la société chinoise est en pleine mutation. Leurs objets personnels sont les témoins remarquables de l’histoire de la modernisation du pays.


Jacqueline Nivard

Jacqueline Nivard, Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.