La Villa Basset : Résidence du consul général de France à Shanghai

Couverture ShanghaiMarie-Claire Bergère (Auteur du texte) ; Françoise Ged (Auteur du texte) ; Danielle Elisseeff (Auteur du texte) ; Jérémy Cheval (Auteur du texte), La Villa Basset : Résidence du consul général de France à Shanghai, Editions Internationales du Patrimoine, 176 p. Collection / Série : Résidences de France ; 11. Traducteurs : Ju Wang et Xiaoli Wei. Photographe : Jonathan Leijonhufvud.

Du milieu du XIXe siècle au lendemain de la seconde guerre mondiale, le consul de France à Shanghai est investi d’une double responsabilité. D’une part, il doit défendre les intérêt français face aux mandarins de l’administration chinoise locale et aux agents des grandes puissances représentées à Shanghai. D’autre part, il doit surveiller la gestion de la concession française, veiller au respect de la loi, assurer la sécurité, l’ordre public, la réglementation urbanistique, l’éducation et l’hygiène de cette enclave semi-coloniale. L’hôtel consulaire avec ses dates annexes administratives fut pendant un siècle l’un des principaux centres de pouvoir de la métropole cosmopolite et proliférante1. lire la suite sur les Carnets du Centre Chine

  1. p. 17, texte de Marie-Claire Bergère []

Jacqueline Nivard

Jacqueline Nivard, Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.