L’invention de la photographie en Chine

Olivier Moore (maître de conférences, Université de Leyde, Musée nationale d’ethnologie, Pays Bas) fera une communication intitulée « La publication des photographies révélée : la photographie dans l’histoire des publications à la fin des Qing et pendant période républicaine (ca. 1850-1937) » dans le cadre du séminaire de Michela Bussotti « Histoire culturelle de la Chine (XVe siècle-XIXe siècle) : livres, éditeurs et publics ».

Date

Lundi 30 novembre de 11h à 12h30 : Oliver Moore (Université de Leyde, Musée national d’ethnologie, Pays-Bas)

Lieu

Maison de l’Asie, 22, avenue du Président Wilson, 75116 Paris, salon du 1er étage

 

locomotivebeijing-Zhangjiakou

Locomotive sur la ligne de chemin de fer Beijing-Zhangjia kou en 1909 (dans Jing Zhang lugong cuoying 京張路工撮影 (Photos des cheminots de la ligne de chemin de fer Beijing – Zhangjia kou), Beijing, 1909.

Les historiens de l’art et de la technologie de la photographie ont rarement prêté attention aux sources importantes et variées chinoises pour ce qui concerne la conception et le regard porté sur la photographie, et ce qui était attendu de ses contenus, de ses for! mes et de ses fonctions. Cette conférence montrera que les éléments optiques et chimiques de l’invention de la photographie étaient déjà présents en Chine, avant et pendant l’annonce de la naissance de ce médium à Paris en 1839. Elle identifiera certains des effets d’un discours classique chinois, qui ont contribué à l’ontologie d’une nouvelle catégorie de l’image; elle discutera des réponses locales divergentes par rapport à la vertu moderne et apparemment universelle de la mécanisation de ce médium.


Jacqueline Nivard

Jacqueline Nivard, Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.