Regards sur la Chine 1860-1970 à la maison de ventes Millon

Article de Marine Cabos, Regards sur la Chine 1860-1970 à la maison de ventes Millon, L’Oeil de la photographie, 22 juin 2016 .

Alors que Paris adoptera les couleurs de l’Asie pour une semaine de ventes aux enchères et d’exposition autour du raffinement des arts asiatiques, c’est une première en France que nous proposent la Maison Millon et l’expert Christophe Goeury. Le 24 juin prochain, près de 200 lots, épreuves unitaires ou albums sur la Chine défileront sous le marteau d’Alexander Millon. Constitué au fil des ans par Alain Sayag, conservateur honoraire de la photographie au Centre Georges Pompidou, et du Musée d’Art Moderne de Paris, cet ensemble unique révèle l’incroyable métamorphose que connut l’Empire du Milieu, entre 1860 et 1970.

« Rares sont les collections consacrées à la photographie en Chine (…) » a déclaré Alain Sayag. Il est vrai que même si le Musée français de la photographie de Bièvres détient les plus anciennes photographies de Chine qui ont survécu jusqu’à nos jours (daguerréotypes de Jules Itier pris en 1844 à Canton et Macao), pouvoir contempler une collection complète n’est pas toujours chose facile. La Maison Millon pallie donc à ce manque en mettant en lumière près d’un siècle de témoignage en images, confrontant les regards et les points de vue.

Alain Sayag ajoute, « ce qui caractérise cette collection et qui en fait la spécificité c’est la place importante faite aux photographes chinois. » En effet ce lot réunit des noms célèbres comme Lang Jingshan, Liu Shuchong, Zhang Yiquan, dont les photomontages ou photographies composites témoignent de cette génération d’amateurs chinois qui sont aux fondements de la photographie moderniste et pictorialiste dès le début des années 1920. Il ne faut pas oublier les opérateurs étrangers, car eux aussi ont participé aux développements de la photographie en Chine.

Lire le texte intégral sur le site L’oeil de la photographie


Jacqueline Nivard

Jacqueline Nivard, Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.