Découverte d’une photo de la pagode Liuheta 六和塔 (Hangzhou)

L’utilisation de photos dans la préservation du patrimoine bâti : entre le projet de restitution de la pagode Liuheta 六和塔 de Liang Sicheng 梁思成 et la découverte d’une photo de la pagode1

En 1934, le Bureau des travaux publics du Zhejiang demande à Liang Sicheng2, alors membre de Zhongguo yingzao xueshe 中國營造學社 (la Société d’étude sur l’architecture chinoise) de proposer un projet de restauration de la pagode Liuheta à Hangzhou. Située au bord du fleuve Qiantangjiang 錢塘江 à l’entrée de la ville, la pagode fut construite en 970 pour calmer les marées hautes et guider les bateaux. Depuis, destructions et reconstructions se sont succédées au fil du temps, la plus récente destruction date de 1850 lors du mouvement des Taiping. Elle fut reconstruite en 1899, sous la forme d’une structure en bois de treize étages3.

Dans son projet de restauration de 1934, Liang Sicheng a voulu rendre à la pagode sa forme d’origine. L’examen de la structure interne permet de comprendre que la pagode était une construction en brique de six étages complétée par des auvents en bois à chaque étage. Des orifices encore visibles à chaque étage permettraient de confirmer cette hypothèse. Liang n’a pas trouvé d’images de la pagode avant 1899, mais il a pu avoir accès aux photos des deux autres pagodes de Hangzhou : la pagode Leifengta 雷峰塔 et la pagode Baoshuta 保俶塔, toutes les deux de la même époque et dotées d’une structure en brique du même style.

La pagode Leifengta est déjà en ruine en 1934, alors que la pagode Baoshuta a été restaurée sans se soucier de sa forme d’origine. Les photos des deux pagodes fournirent à Liang Sicheng des informations précieuses pour la restitution de la forme de la pagode Liuheta. Après l’avoir comparé avec d’autres exemples dans la région, Liang Sicheng fut certain que la pagode Liuheta était bien une structure en brique avec auvents. Sa structure en bois de treize étages a été ajouté lors de la restauration en 18994.

Il est regrettable que Liang Sicheng n’ait pas trouvé de  photo de la pagode Liuheta d’avant 1899, puisqu’il existe en effet au moins une photo prise entre 1883 et 1886. La pagode de la photo est effectivement une structure en brique de six étages, conformément à l’hypothèse de Liang. La photo a été prise par un missionnaire anglais William Leach Groves lors de sa mission en Chine entre 1883 et 1886, et puis publiée en 1891 dans New China and Old: Personal Recollections of Thirty Years d’Arthur Evans Moule (1836-1918)5, un autre missionnaire anglais arrivé à Hangzhou en 1865.

Liuheta 03

La pagode Liuheta entre 1883 et 1886, William Leach Groves

Le professeur Shen Hong 沈弘 de l’Université de Zhejiang a découvert et identifié cette photo en 20106. J’ai établi le lien entre la photo et le projet de reconstitution de la pagode de Liang Sicheng: si Liang Sicheng avait eu accès à la photo, son analyse sur la forme d’origine de la pagode aurait été encore mieux fondée.

La proposition de Liang Sicheng ne s’est finalement pas réalisée, la pagode Liuheta a conservé sa structure en bois de treize étages datée de 1899. Néanmoins, cet exemple révèle la disparition rapide de mémoire d’une architecture. Les photos peuvent jouer un rôle important dans la préservation du patrimoine bâti.

Pour citer ce billet

 Référence électronique

Xie Lingqiong, « Découverte d’une photo de la pagode Liuheta 六和塔 (Hangzhou) », Carnets du Centre Chine. Mis en ligne le 15 mai 2013. URL : http://cultureschine.hypotheses.org/452

  1. Xie Lingqiong est doctorante au CECMC/EHESS, elle mène ses recherches, sous la direction d’Anne Cheng et de Caroline Bodolec, sur l’acculturation dans l’étude et la préservation de l’architecture chinoise pendant la période républicaine (1912-1949). []
  2. Liang Sicheng (1901-1972) est l’historien architecte le plus renommé de la Chine du XXe siècle, fils du grand penseur Liang Qichao 梁啓超. []
  3. Liang Sicheng, “Hangzhou Liuheta fu yuanzhuang jihua 杭州六和塔復原狀計劃” (Proposition de la reconstitution de la pagode Liuheta à Hangzhou), dans le Bulletin de la Société d’étude en architecture chinoise Zhongguo yingzao xueshe huikan 中國營造學社彙刊  vol.5 no.3, 1934, p. 1-11 []
  4. Ibid. []
  5. Arthur Evan Moule, New China and Old: Personal Recollections of Thirty Years, Londres, Seeley and Company, 1891. []
  6. Shen Hong, “Lun Mu Yade duiyu baocun Hangzhou lishi jiyi de gongxian 論慕雅德對于保存杭州歷史記憶的貢獻”(On A. E. Moule’s Contribution to Preserving Hangzhou’s Historical Memories), dans  Wenhua yishu yanjiu 文化藝術研究 no.4, 2010, pp.78-90. Shen Hong collectionne depuis plus de quinze ans des photos prises par des occidentaux à la fin des Qing et au début de la Chine républicaine. Sa collection de Hangzhou est particulièrement riche et bien documentée. []

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.