Centenaire de la naissance de Jean Rouch (1917 – 2017)

Après des études à l’école des ponts et chaussées, Jean Rouch entre au CNRS en 1947. Attaché scientifique puis chargé de recherche en 1953 et directeur de recherche hors classe en 1975, cet infatigable voyageur a écrit l’histoire de l’anthropologie visuelle au CNRS. Il y réalise des films ethnographiques dès son arrivée, utilisant la caméra comme outil de recherche et de restitution.

C’est pourquoi « lorsqu’en 1973, à la demande de Pierre Creyssel, Gabriel Picard installe l’audiovisuel au CNRS, il s’entoure notamment de l’inventeur de l’anthropologie visuelle, l’homme à la caméra de contact, Jean Rouch » raconte Jean-Michel Arnold, ancien directeur du Service d’études, de réalisation et de diffusion de documents audiovisuels (SERDDAV).

Après plusieurs changements de nom, le SERDDAV deviendra CNRS Images en 2004. Cette entité gère entre autres le fonds des films que Jean Rouch a réalisé durant ses recherches en Afrique. Par ailleurs, depuis l’origine en 1982, CNRS Images co-organise, avec le CFE, le Bilan du film ethnographique, devenu en 2008 le Festival international Jean Rouch, en hommage à son fondateur.

C’est donc tout naturellement que CNRS Images s’est associé à la Fondation Jean Rouch et au Comité du film ethnographique (CFE) pour célébrer ce centenaire.

Site du Centenaire Jean Rouch


Jacqueline Nivard

Jacqueline Nivard, Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *